Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   Armées   >   France  >      Legislation militaire   >

.

Circulaire du 21 février 1811

 

     

Houppettes de schako.

1° Il ne sera rien changé à la matière, à la forme, ni aux dimensions des cocardes qui sont en usage d’après les règlements militaires. Le bleu doit être placé au centre, le rouge ensuite, et le blanc à la circonférence.
2° Le plumet des officiers supérieurs, qui ont seuls le droit d’en porter, sera sans aigrette, et de la hauteur de 56 centimètres, non compris la partie de la tige qui entre dans le fourreau. Rien de particulier n’est prescrit sur la forme.
3° La couleur des houppettes des officiers des grades inférieurs et des sous-officiers du petit état-major, des grenadiers, carabiniers et voltigeurs est déterminée par une circulaire du 9 novembre, savoir : blanc pour l’état-major ; rouge pour les grenadiers et carabiniers ; jaune pour les voltigeurs.
Pour tous les bataillons indistinctement les houppettes seront rondes, plates, de cinq centimètres et demi de diamètres, et d’un centimètre d’épaisseur, sans numéro.
Elles seront : vert foncé pour les premières compagnies de fusiliers ; bleu céleste pour les secondes ; aurore pour les troisièmes ; et violet pour les quatrièmes. (...)
Les officiers porteront la houppette pyramidale (conique) de la couleur affectée à leur compagnie, et de 8 centimètres de hauteur.
4° Les galons d’or ou d’argent des shakos des officiers seront unis, sans dessin, de la longueur fixée pour chaque grade par la circulaire précitée.
Les adjudants sous-officiers auront à leur shako le même galon que les sous-lieutenants, avec cette différence qu’il devra être mélangé de fils de soie rouge, croisés en losange.
5° Les grenadiers, les carabiniers et les canonniers de la compagnie d’artillerie régimentaire auront un cor de chasse comme ceux de l’infanterie légère.
La forme des plaques sera d’ailleurs la même pour toutes les compagnies.
La houppette est à la charge de la masse d’habillement ; sa durée sera la même que celle de l’habit.
Quant au couvre schako dont l’usage s’est introduit dans les corps, la dépense en est reconnue.

 
 

 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2013 - Tous droits réservés.