Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   France   >   Société  >   Animaux  >

.

Ane

 

Dictionnaire universel de commerce, banque, manufactures (...), tome 1, Paris, an 13 (1805).

 
 

Âne. Cet animal à qui on se plaît de reprocher des vices, et de comparer les hommes sans instruction, a tout plein d’utilité et de qualités recommandables : il est sobre, patient.
On lui donne une origine arabe : ce qu’il y a de certain, c’est qu’on voit par l’Écriture Sainte qu’on en faisait usage dans les plus anciens temps de la monarchie des Hébreux. Il vit, dit-on, en société dans la Lybie et la Numidie, ce qui pourrait ne pas être vrai, sans que l'âne cessât d’être un animal utile.
Il s’est naturalisé dans nos climats ; mais il parait être plus fort dans les climats chauds. Les Arabes en prennent un grand soin, et en tirent de grands services ; on assure qu’il vit 30 ans.
Ils ne sont pas d’une égale bonté dans toutes les provinces de France : il est même des endroits où l’on en connaît à peine l’usage. Aussi, M. Desmousseaux, préfet du département de l’0urthe, propose-t-il que l’on les substitue aux femmes dans le pays de Liège, où celles-ci sont obligées de porter des fardeaux au-dessus de leurs forces. En général, dans les Pays-Bas, la Belgique et les lieux voisins, l’âne est de peu d'emploi et d'une assez mince nature.
Les départements du milieu, c’est-à-dire, de l’Aisne et de l’Ouest, de la Sarthe, des Deux-Sèvres, de la Vienne, élèvent beaucoup d’ânes ; on y trouve aussi des étalons de cette espèce pour la propagation des mulets. C’est aussi dans ces départements que se trouve une race d’ânes de la plus haute espèce : leur taille est de quatre pieds trois a six pouces ; on en trouve même de cinq pieds. On les appelle bouriquets et baudets. Les plus estimés de cette espèce sont ceux dont le poil est noir ; ce sont d’ailleurs d'excellents étalons pour les juments ; c’est surtout dans le Haut-Poitou qu’on les trouve.
Les ânes du Lyonnais, ou département du Rhône, sont très estimés et fort bons. On en peut dire autant de ceux du département de l'Yonne, et dans une partie de la Bourgogne.
Le commerce des ânes est presque tout local, c’est-à-dire, qu’il ne se fait que par les habitants du pays, et aux foires et marchés des environs.

   

 

 

 

 
 

Marchande d'Oignons, détail du "Nouveau Jeu Bruiant des cris de Paris", publié par Basset en 1808.

 
 

 

 

Amoreux (P.J.), Précis historique de l'art vétérinaire pour servir d'introduction a une bibliographie vétérinaire générale, Montpellier 1810.

 
 

Le plus humble, le plus pacifique et le plus soumis des animaux domestiques, sans être le moins utile, revendique cependant sa place après le fier coursier [le cheval]. Buffon a fait l'éloge de la docilité et des services de l'âne ; mais la gloire ne peut être offerte à la pauvre bête, en dédommagement du mauvais traitement qu'elle éprouve.
L'âne est beaucoup moins répandu que le cheval, quoi qu'en certains lieux on voie plus d'ânes que de chevaux ; cependant il compte aussi des races et des quartiers dans sa généalogie. Ces races sont établies dans différentes contrées : par exemple , en Égypte on a une fort belle race d'ânes, ainsi que dans l'Arabie ; elle a fixé l'attention d'un naturaliste estimable, Mr. Sonnini, qui a eu raison de dire (voy. tom. 2, pag. 353) avec Buffon, que cet animal utile, autant qu'il le peut être, serait pour nos régions le plus recherché des animaux, si le cheval et le bœuf n'y existaient pas. Les ânes de grande taille sont très-estimés et les plus chers, puisqu'ils se vendent quelquefois à un plus haut prix que les chevaux même. On croit que les ânes d’Égypte sont sortis de l'espèce sauvage qui habite dans la haute Tartarie. M. De Grandpré a parlé aussi, de la manière la plus avantageuse, des grands ânes de l'Arabie, qui sont d'une vigueur et d'une vitesse admirable : ce sont de véritables colosses, dit l'auteur ; l'Iman ne les vend point au-dessous de mille piastres, prix supérieur à celui des chevaux, qui d'ordinaire n'en valent que huit cents, etc. On met également un haut prix aux ânes de Malte et à ceux d'Alicante. Les ânes de haute taille de l'ancien Poitou forment aussi une race distinguée trop peu connue, puisqu'elle a échappé à Buffon. Les départements de la Vienne et des deux Sèvres savent les priser, puisqu'on y vend cinq et six mille francs un bel étalon pour servir à la monte des juments : d'où proviennent des mules et des mulets très forts. Les mulets de l'ancienne Auvergne ont encore leur prix. Tout le monde sait combien il importe pour l'avantage de l'agriculture et du commerce, de propager les ânes de bonne race, ainsi que les baudets, bardots et bourriques qui en sont issus. Les mules et les mulets sont un grand objet de commerce en Espagne, à cause de divers usages auxquels on les emploie depuis la charrue jusqu'au carrosse ; on multiplie surtout ces animaux dans l'Andalousie, dans le royaume de Léon et dans la Manche.
Dans plusieurs de nos départements on laisse trop au hasard sur ce point : cependant , pour obtenir de bons individus, il est des principes à suivre, qu'a très bien exposés M. Hartmann dans un chapitre exprès de son Traité des haras ; M. Huzard en a fait un sur le même sujet, qui n'est pas inférieur à celui de l'auteur allemand.
Olivier De Serres disait que pour avoir de grands et forts ânes, on doit faire nourrir les ânons dès leur naissance par une jument de la grande sorte ; ils en deviennent plus grands, que leur naturelle stature ne porte, etc. S'il en est ainsi, c'est l'effet de l'abondance du lait de jument, qui en fournit davantage au nourrisson, que ne ferait l'ânesse. La chose vue autrement pourrait passer par une de ces assertions précaires du vieux temps.

   

 

 

 

     

 

 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - www.1789-1815.com © Bernard Coppens 2016 - Tous droits réservés.