Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   France   >   Armée  >

.

 

Légions

     
 

     
 

- Légion des Allobroges, ou légion franche allobroge, formée à Grenoble, le 13 août 1792, au moyen d'habitants des Alpes ; elle comptait quatorze compagnies d’infanterie légère, trois de dragons et une d’artillerie. Son infanterie forma la 4e demi-brigade d'infanterie légère de première formation, ou demi-brigade allobroge. Sa cavalerie fut incorporée au 15e régiment de dragons.

- Légion des Alpes, 1er bataillon, probablement devenu 17e bataillon de chasseurs autre
- Légion des Alpes, 2e bataillon, probablement devenu 18e bataillon de chasseurs (autre),

- Légion des Américains du Midi ou Hussards de Saint-Georges, devenue 13e régiment de chasseurs à cheval.

-Légion des Ardennes, levée en juillet 1792, par ordre du général Dumouriez et formée de compagnies franches ; l'organisation de la légion a été confirmée par une loi du 10 décembre 1792 (Hennet, etat militaire 1793)
L e Journal militaire (10 vendémiaire an 7) indique que son 1er bataillon est devenu le 11e bataillon de chasseurs, mais il semble qu'il y ait confusion du fait que le 11e bataillon de chasseurs était ci-devant "chasseurs des Ardennes" et n'avait donc rien à voir avec la légion des Ardennes levée ultérieurement.
- légion des Ardennes, 2e bataillon ; non amalgamé lors du premier amalgame, concourt à former la 30e demi-brigade légère de seconde formation.
La cavalerie de la légion des Ardennes, suite à l'article 3 du titre III de la loi du 21 février 1793, est formée en un régiment de chasseurs à cheval et prend le n° 23 (voir 23e régiment de chasseurs à cheval).

- Légion batave, ou Corps de chasseurs-tirailleurs nationaux bataves, formée le 5 mars 1793.

- Légion du Centre, devenue 16e bataillon de chasseurs

- Légion des Francs formée à Mayence, est entrée dans la formation de la 24e demi-brigade légère de seconde formation.

- 1re Légion des Francs, composée de 3 bataillons formés de détachements de 20 hommes tirés de chacun des corps employés dans les divisions de l'Ouest (JM 1er vendémiaire an 7), a contribué à former la 14e demi-brigade légère de seconde formation.

- 2e Légion des Francs, composée de détachements de 20 hommes tirés de chacun des corps employés dans les divisions de l'Ouest (JM 1er vendémiaire an 7) voir 46e demi-brigade de seconde formation. .

- Légion franche étrangère, formée à Dunkerque, le 1er août 1792. Recrutée principalement de Hollandais, elle se composait de quatre bataillons d’infanterie, un de chasseurs, deux compagnies d’artillerie et quatre escadrons de chasseurs à cheval. Licenciée le 11 novembre 1793, sa cavalerie fut incorporée dans le 13e régiment de chasseurs à cheval, son infanterie entra dans la composition de la 30e demi-brigade légère de première formation.

- Légion germanique, créée par la loi du 4 septembre 1792. Elle se composait de quatre escadrons de cuirassiers légers, de quatre escadrons de piqueurs à cheval ou dragons, de deux bataillons de chasseurs, d'un bataillon d'arquebusiers et d'une compagnie d'artillerie. 22e bataillon de chasseurs, 13 lg_2

- Légion hanovrienne 1803-1811

- Légion de Kellermann, créée le 28 mai 1792. La cavalerie de cette légion avait été formée du 4e escadron de 4e régiment de hussards, ci-devant Saxe-Hussards resté lors de l'émigration de ce corps, de 88 hommes du même régiment revenus de l'émigration et de 100 hommes de Royal-Allemand non émigrés. Après le 22 avril 1793, la légion de Kellermann prend le nom de Légion de la Moselle.

- Légion de La Fayette ou des Ardennes, créée le 28 mai 1792.

- Légion de la Loire

- Légion de Lückner ou du Centre, créée le 28 mai 1792.

- Légion du Midi, formée en vertu de la loi du 27 avril 1792 ; se composait de volontaires de Sète, Narbonne, Nîmes et Perpignan. Elle comptait 18 compagnies d’infanterie légère et quatre compagnies à cheval. Cette légion combattit en Vendée, et fut presque entièrement détruite à l’attaque de Thouars.

- Légion des montagnes, ou Miquelets, devenu demi-brigade des chasseurs des montagnes, ce corps a été incorporé, lors du second amalgame, dans la 24e demi-brigade d'infanterie légère.

- Légion des montagnes, ou sociétes populaires, incorporée dans la 39 db, voir 4e db_2

- Légion des Montagnes, créée par arrêté du Comité de Salut public, le 6 novembre 1793. A son licenciement, en 1797, ses escadrons sont versés au 22e régiment de chasseurs à cheval.

- Légion de la Moselle, voir légion de Kellermann.
Une partie de la cavalerie de la légion de la Moselle sera versée dans le 7e régiment de hussards, une partie dans le 20e régiment de chasseurs à cheval, une partie qui était à l'armée des Ardennes forme les deux premiers escadrobns du 13e régiment bis de chasseurs à cheval.
- légion de la Moselle, 1er bataillon, voir 20 lg_2
- légion de la Moselle, 2e bataillon, voir 4 lg_2

- Légion nantaise, voir 24 lg_2

- Légion nationale des Pyrénées.

- Légion noire

- Légion du Nord (ou légion de Westermann) , voir 53 db_2
Les 1er bataillon et 2e bataillons de la légion du Nord ont été incorporés dans la 19e demi-brigade légère bis de première formation.

- Légion de police, créée à Paris en 1795. Compromise dans la conspiration de Baboeuf, elle est licenciée en 1796. Sa cavalerie est incorporée au 20e régiment de dragons.
, 1er bataillon, incorporé
- légion de police, 2e bataillon, incorporé
- légion de police, 3e bataillon, incorporé
- légion de police, 4e bataillon, voir 41 db_2
- légion de police, 5e bataillon, voir 26 db_2
- légion de police, 6e bataillon, incorporé

- Légion des Pyrénées, 1er bataillon devenu 29e bataillon de chasseurs, est entrée dans la formation de la 29e demi-brigade légère de première formation. voir 35 db_2
- légion des Pyrénées, 2e bataillon devenu 30e bataillon de chasseurs, est entrée dans la formation de la 29e demi-brigade légère de première formation. voir 35 db_2
Sa cavalerie forme le 22e régiment de chasseurs à cheval le le 6 septembre 1793.

- Légion de Rosenthal, son infanterie : 22e bataillon de chasseurs, voir 5 lg_2
sa cavalerie : 19e régiment de chasseurs à cheval

Moniteur du 19 mars 1793 :
séance de la Convention nationale du 18 mars :
- Un détachement d’une légion formée aux environs de Paris, sous le nom de légion de Rozendal, est admis à prêter son serment. Il défile dans la salle, au son alternatif du tambour et de la trompe militaire.
Le chef de cette troupe demande que le conseil exécutif soit chargé, par un décret de sa prompte organisation, et exprime, au nom de ses camarades, leur désir ardent de voler au champ de bataille, où le danger de la patrie les appelle.

- Légion de Westermann, voir Légion du Nord

 

 
 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - www.1789-1815.com -© Bernard Coppens 2016 - Tous droits réservés.