Accueil

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

1789-1815.com

 Annuaire 1789-1815   >   Personnages  >

Dernière modification le 9 janvier 2005.

Chaptal

Chaptal (Jean-antoine), Chimiste et homme politique français (1756-1832), né à Nogaret (aujourd’hui dans la Lozère). Fils d’un pharmacien, il étudia la médecine, l’histoire naturelle et la chimie à Montpellier, et fut reçu docteur en médecine en 1777.
Il obtint une chaire de chimie fondée spécialement pour lui par les Etats de Languedoc en 1781.
Il forma, grâce à un héritage, un établissement de produits chimiques, et y introduisit des procédés nouveaux basés sur ses recherches scientifiques.
Il se montra fervent adepte des idées révolutionnaires, mais fut emprisonné sur l’accusation de fédéralisme ; il fut néanmoins libéré par le comité de salut public qui avait besoin de ses lumières pour la fabrication de poudre à canon, et placé à la tête de la poudrerie de Grenelle.

Dès l’établissement du Consulat, il fut nommé au Conseil d’Etat et succéda à Lucien Bonaparte au portefeuille de ministre de l’Intérieur (1er pluviôse an IX). Il y accomplit un travail remarquable, mais quitta le ministère peu après la proclamation de l’Empire.
Relégué au sénat, Chaptal retourna à ses chères études et s’occupa de ses fabriques chimiques. En 1813, il fut envoyé en qualité de commissaire extraordinaire dans la 19e division militaire pour tenter de préparer la résistance à l’invasion.
Lors des Cent Jours, il fut nommé directeur général du commerce et des manufactures, puis ministre de l’intérieur (18 avril). Sous la 2e Restauration, retiré sur sa terre de Chanteloup, il développa l'élevage des moutons mérinos, mit au point le principe de la chaptalisation des vins et développa la culture de la betterave sucrière. En 1819, il reprit sa carrière politique et fut nommé à la Chambre des Pairs. « Sa conduite dans cette chambre législative fut ce qu’elle avait été partout, indépendante, modérée, laborieuse, et toujours ayant pour but l’utilité. » (Biographie Universelle, 1844).
Ses mémoires (Mes Souvenirs sur Napoléon), publiés en 1893, sont une source indispensable pour l’étude de la politique de l’Empereur.

 

+ + +

Annonces et avis divers. L’art de faire, gouverner et perfectionner les Vins ; par le C.en Chaptal, ministre de l’intérieur, membre de l’Institut national, et des sociétés d’agriculture des départements de la Seine, Morbihan, Hérault, etc. Edition originale, seule avouée par l’auteur. 1 vol. in 8° - Prix, 2 fr 50 c, et 3 fr. de port. - A Paris, chez Delalain fils, libr., quai des Augustins, n° 29. - Cet ouvrage est le seul qui renferme tout ce qu’a fait Chaptal, sur l’art de faire le vin, la brièveté et la netteté de son style, et la manière simple averse laquelle il a présenté ses procédés, ne le rendent susceptible d’aucun extrait, les vignerons qui l’ont mis en pratique l’année dernière, ont obtenu du vin d’un cinquième supérieur à celui de leur canton. Tous les exemplaires seront revêtus de la signature de Delalain fils.

(Journal de Paris, 9 vendémiaire an 10-1er octobre 1801.)

 

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2004 - Tous droits réservés.