Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   Angleterre  >

.

Irlande

 

     
   
 

 

Dictionnaire géographique portatif, par M. Vosgien, 1789 :

   
  Irlande, Hibernia, l’une des îles britanniques, la plus grande après celle de la Grande Bretagne. Elle est bornée E. par une mer dangereuse, appelée la mer d’Irlande ou canal S. George, qui la sépare de l’Angleterre dont elle n’est qu’à 15 lieues et de l’Ecosse, dont elle est à 5 lieues. Elle a à peu près la figure d’un œuf, en retranchant l’irrégularité des angles. Elle est grande comme la moitié de l’Angleterre, ayant environ 95 lieues de long sur 53 de large, et 465 de tour. Le terrain y est très fertile et abonde en excellent pâturages, et en toutes sortes de denrées. Le bétail en fait la principale richesse. L’air y est doux et tempéré. Il y fait fort humide, parce qu’elle est remplie de forêts, de terrains marécageux, de lacs et de rivières. Il n’y a point de bêtes venimeuses, et si on en porte d’ailleurs, elles y meurent. Il y a de très bons chevaux, des abeilles en quantité et des loups. On y trouve de l’étain, du plomb et du fer, un grand nombre de fontaines, de lacs et de montagnes. Les Irlandais sont robustes, ont l’esprit vif et subtil ; mais ils sont grossiers, paresseux et adonnés aux plaisirs. Ils parlent une langue particulière, outre l’anglais. On a remarqué que les soldats de cette nation sont braves, bien disciplinés dans les pays étrangers, mais tout autres dans le leur. On divise l’Irlande en quatre province, l’Ulster ou l’Ultonie, Connaught ou la Connacie, Leinster ou Lagenie, Munster ou la Mommonie. Il n’y a point de pays au monde où il y ait une si grande quantité de havres et de si commodes. La plus considérable des rivières est le Shannon. Le gouvernement civil ressemble assez à celui d’Angleterre. Il y a un vice-roi appelé le Lord Lieutenant, ou Député d’Irlande, dont l’autorité est d’une grande étendue. La religion est l’Anglicane. On y compte 4 archevêques, le nombre des évêchés n’est pas fixe, parce qu’on en unit ou on en sépare souvent. Il y a beaucoup de catholiques.
L’Irlande fut réunie à la couronne d’Angleterre en 1172, sous Henri II ; mais ce ne fut que Henri VIII qui, dans la trente-troisième année de son règne, fut déclaré roi d’Irlande. Auparavant les rois d’Angleterre se disaient seulement seigneurs d’Irlande. Il y a eu souvent des révolutions, surtout depuis Henri VII. Dublin en est la capitale. Long. 7 10-12 5 lat 20-55 20.

 

Grande Bretagne
Angleterre
Ecosse



 

 

Dictionnaire historique, critique et bibliographique, par une société de gens de lettres (Biographie Chaudon), Volume 29, Paris 1823.

   
  Le 16 décembre 1796, une flotte française, portant vingt mille hommes de débarquement, sort de Brest pour faire une descente en Irlande ; peu de jours après, elle est dispersée par des tempêtes, et elle rentre à Brest, après avoir essuyé une assez grande perte ; dans le même temps, des négociations de paix entamées à Paris, entre la France et l'Angleterre sont rompues, et lord Malmesbury, plénipotentiaire anglais, reçoit, le 19 décembre 1796, l'ordre de quitter Paris et le territoire français.   1796  
 

Pendant le mois de mai 1798, l'Irlande est tourmentée par une guerre civile.
Le 21 juin 1798, les insurgés Irlandais sont défaits, à Vinegar-Hill, par les troupes anglaises qui, le lendemain, s'emparent de Wexford, principale retraite des insurgés.
Le 10 octobre 1798, combat naval près des côtes d'Irlande, entre la flotte anglaise de l'amiral Warren et une flotte française, destinée pour l'Irlande, et commandée par le contre-amiral Bomparte ; cette dernière est défaite, et perd le vaisseau le Hoche, de quatre-vingt-quatre canons, avec cinq frégates.

  1798  
  Le 28 février 1799, l'Irlande est déclarée en état de rébellion contre le gouvernement anglais.
Le 22 mars 1799, la loi martiale est proclamée en Irlande.
  1799  

 

Journal de Paris 11 vendémiaire an 10-3 octobre 1801

   
 

Londres. Il y a toujours beaucoup de mécontents parmi la classe inférieure des habitants de l’Irlande. On s’y rassemble de nuit pour des manœuvres militaires. C’est surtout dans les montagnes qui règnent de Clogheen à Mitchelstow, dans les comtés de Cork et de Tiperary, que les réunions sont nombreuses ; l’on s’y exerce à manier la pique. On croit que ces dispositions insurrectionnelles se rattachent aux projets d’invasion dont s’occupe le gouvernement français. (.)  

     

 

 

 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2010 - Tous droits réservés.