Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

 

 

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   Personnages  >  

.

 

La Fayette

     
 

     
 

Gilbert Motier, marquis de La Fayette, est né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac en Auvergne (près de Brioude, Haute Loire), et est décédé à Paris le 20 mai 1834.
En avril 1777, il se rend en Amérique et se met au service des insurgés, en dépit des ordres de Louis XVI. En 1779, il revient plaider la cause américaine, et contribue ainsi à l’intervention officielle de la France dans le conflit. Revenu en Amérique, il reçoit le commandement de l’avant-garde de Washington et prend Yorktown.
Rentré en France, il jouit d’une grande popularité, est membre de l’assemblée des notables en 1787, et est nommé député de la noblesse de Riom aux Etats Généraux de 1789. Le 15 juillet, il est nommé commandant de la garde nationale de Paris, avec laquelle il se rend à Versailles le 5 octobre 1789.
Après la Fête de la Fédération (14 juillet 1790), il est nommé commandant en chef des gardes nationales du royaume.
Sa popularité s’effondre après le massacre du Champ de Mars (17 juillet 1791). Mis à la tête de l’armée du Nord, il tente vainement de soulever son armée en faveur de Louis XVI après le 10 août 1792 ; il est décrété d’accusation, et le 19 août 1792, il va chercher refuge auprès des Autrichiens qui l’arrêtent et le gardent en détention à Olmütz jusqu’en 1797, Bonaparte ayant exigé sa libération par une clause du traité de Campo-Formio.
Il rentre en France après le 18 brumaire, et ne joue aucun rôle pendant la durée de l’Empire.
Il est nommé député pendant les Cent Jours, et il joue un rôle déterminant dans l’abdication de Napoléon après Waterloo.
En 1818, il devient député de la Sarthe et est chef de l’opposition libérale. Il contribue à l’avènement de Louis-Philippe en 1830.


 
 
  La plupart des biographies de La Fayette lui attribuent la paternité de la cocarde tricolore. Mon étude sur le sujet (la Cocarde tricolore) montre que c'est à tort.      

 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2013 - Tous droits réservés.