Accueil

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1789-1815.com

  Uniformes   >   Armée française  Gardes

Mis en ligne le 11 mars 2002.

Tirailleurs-chasseurs de la Garde

Un décret impérial du 16 janvier 1809 ordonne la création d’un régiment de tirailleurs-grenadiers, et d’un régiment de tirailleurs-chasseurs. Le but était d’avoir des régiments qui auraient le prestige et l’esprit de la garde, qui seraient formés par les cadres de la garde, et qui ne coûteraient cependant pas plus que les régiments de ligne. Ils sont formés en prenant comme cadre les officiers des 2e régiments des grenadiers et des chasseurs à pied, dont les hommes avaient été versés dans les 1ers régiments. Quant aux soldats, ils provenaient des « conscrits de la garde », jeunes gens de la conscription confiés aux instructeurs de la garde, selon un ordre de l’empereur du 2 octobre 1808, afin d’être ainsi « formés et animés du bon esprit de la Garde », avant d’être dirigés sur les régiments de ligne.

Les régiments de tirailleurs formés par le décret du 16 janvier 1809 devaient être de deux bataillons, chacun à 4 compagnies.

Chaque compagnie devait être composée de :

1 capitaine,

1 premier sous-lieutenant,

1 second sous-lieutenant,

1 sergent-major,

4 sergents,

1 fourrier,

8 caporaux,

2 tambours, et 200 tirailleurs.

 

Le 25 avril, un décret impérial ordonne la formation d’un deuxième régiment de tirailleurs-chasseurs.

 

L’habillement, fixé par le décret du 10 mai 1809, devait être :

Habit comme celui de l’infanterie légère, à pattes d’épaules en drap vert liseré de rouge, doublure et retroussis écarlates, ces derniers garnis d’aigles de drap vert.

Boutons jaunes portant l’aigle impérial.

Gilet blanc, garni de dix boutons. Pantalon serrant blanc, guêtres montant sous le genou, noires ou blanches.

Shako garni d’une aigle couronnée, d’un cordon blanc et d’un pompon vert en boule.

Capote grise.

Fusil garni de fer. Le décret du 10 mai 1809 prévoyait d’équiper les tirailleurs d’un outil en place du sabre briquet, mais il ne semble pas que cette mesure ait été appliquée.

 

Le décret impérial du 30 décembre 1810 transforma en régiments de Voltigeurs les deux régiments de Tirailleurs-chasseurs et les deux régiments de Conscrits-chasseurs.

 

 

 

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2004 - Tous droits réservés.