Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   Empire ottoman  >

.

Valaquie - Valachie

 

Vosgien, Dictionnaire géographique portatif, Paris 1758.

   
 

Valachie ou Valaquie, Valachia, province d’Europe, d’environ 90 li dans sa plus grande longueur. et 50 dans sa plus grande largeur. Elle est bornée N. par la Moldavie et la Transylvanie, E. et S. par le Danube, O. par la Transilvanie. La plus grande partie de cette province appartient au Turc, et est gouvernée par un Hospodar, qui lui paie tribut, et qui fait sa résidence à Buchoreste. Le reste appartient à la maison d'Autriche. Ces deux parties sont séparées l’une de l’autre par la rivière d’Aluta. La Valaquie est peu peuplée et mal cultivée.  Elle fournit quantité de chevaux fort estimés et beaucoup de bétail. On y trouve des mines de toutes espèces. Les habitants sont Hongrois, Saxons, et naturels du pays. Ils aiment l'oisiveté, et il y en a peu qui s'attachent à l’agriculture ; ce qui fait que les terres sont au premier qui veut les cultiver.

     

 

Vosgien, Dictionnaire géographique portatif, Paris 1789.

   
 

Valaquie ou Valachie, Valachia, province d’Europe, d’environ 90 lieues dans sa plus grande longueur. et 50 dans sa plus grande largeur. Elle est bornée N. par la Moldavie et la Transylvanie, E. et S. par le Danube, O. par la Transylvanie. Cette province appartient au Turc, et est gouvernée par un Hospodar, qui lui paie 1800000 liv. de tribut, et qui jouit de 4 millions cinq cent mille livres de revenu. Il fait sa résidence à Buchoreste. La partie qui appartenait à la maison d'Autriche à été cédée par le traité de Belgrade de 1739, et lui a été rendue par celui de 1771 ; elle s'étend entre la Transylvanie, le Bannat de Témesvar et le Danube, jusques et y compris la rivière d'Olthe ou Aluta. La Valaquie est peu peuplée et mal cultivée. Elle fournit quantité de chevaux fort estimés, et beaucoup de bétail. On y trouve des mines de toutes espèces. Les habitants sont Hongrois, Saxons, et naturels du pays. Ils suivent la religion grecque. Il y a des Valaques qui résident en Transylvanie, et qui ont un évêque à Roschimar, dans le comté d'Hermanstadt. Ils aiment l'oisiveté, et il y en a peu qui s'attachent à l’agriculture ; ce qui fait que les terres sont au premier qui veut les cultiver ; mais les paysans qui sont obligés d'en demander la concession à quelques seigneurs à qui elles appartiennent, n'en cultivent que pour leur besoin, et paient le prix de la concession, qui est de 4 dixièmes du produit ; il faut qu'ils en donnent un dixième à l'Eglise et un dixième au prince, de sorte qu'il ne leur reste que 4 dixièmes pour leurs frais et pour vivre. Il leur serait peut-être encore facile d'amasser quelque chose à ces conditions ; mais le gouvernement tyrannique de cette province ne laisse jouir personne en paix de ce qui lui appartient, et ils y renoncent : voyez Moldavie.

 

 

 

1739

Moldavie

 

 

Dictionnaire géographique portatif, par M. Vosgien, Bruxelles, an VII - mai 1799 :

   
 

Valachie ou Valaquie, Valachia, province d’Europe, d’environ 90 li de l'E à l’O. et 50 du S. au N. Elle est bornée N. par la Moldavie et la Transylvanie, E. et S. par le Danube, O. par la Transilvanie. Cette province appartient au Turc, et est gouvernée par un hospodar (qui doit être Grec d'origine), qui lui paie tribut, et qui fait sa résidence à Bucharest. La partie qui appartient à la maison d'Autriche a été cédée au Turc par le traité de Belgrade en 1739. La Valaquie est peu peuplée et mal cultivée.  Elle fournit quantité de chevaux fort estimés, beaucoup de bétail et de bons vins. On y trouve des mines de toutes espèces. Les habitants sont Hongrois, Saxons, et naturels du pays. Ils suivent la religion grecque. Ils aiment l'oisiveté, et il y en a peu qui s'attachent à l’agriculture, ce qui fait que les terres sont au premier qui veut les cultiver. Les Russes envahirent cette province sur la fin de 1769, et l'ont rendue en 1774. Ils s'en sont emparés de nouveau, combinés avec les Autrichiens, en 1789. Le hospodar actuel est le prince Alexandre Morosi. Son prédécesseur, le Prince Hangerli, a été déposé et étranglé par ordre du grand seigneur, en février 1799. Ce prince était accusé de concussion et de trahison envers la Porte.

  1739  

 

 

Dictionnaire historique, critique et bibliographique, par une société de gens de lettres (Biographie Chaudon), Volume 29, Paris 1823.

   
 

1770. Les Turcs avaient commencé la campagne contre les Russes d'une manière brillante, ayant remporté sur eux deux avantages considérables, et repris la Moldavie et la Valachie ; mais, le 7 juillet, le comte Alexis Orloff détruit la flotte ottomane dans le port de Tchesmé au nord de Scio, après l'avoir battue le 5. Le 18 du même mois, le général russe Romanzow bat un corps considérable de troupes ottomanes ; et, le 1er août, il met en déroute l'armée du grand-visir, composée d'environ cent cinquante mille hommes ; ce qui est suivi de la prise de plusieurs places voisines du Danube, telles que Ismaïl et Bender.

  1770  
  1773. Les Turcs, après avoir perdu la Moldavie, sont obligés d'évacuer la Valachie ; mais ils remportent quelques avantages sur mer près de Patras, le 26 octobre, et aux environs de Varna, le 12 novembre.   1773  

 

 

 

     

 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - 1789-1815.com - waterloo1815.com  © Bernard Coppens 2011 - Tous droits réservés.